Democratic Republic of Congo

Download as PDF
< May 2020
August 2020

 Highlights

Depuis le mois de Janvier jusqu’au mois de Juin 2020, 439 091 personnes ont été assistées en Abris et 410 886 en Articles Ménagers Essentiels (AME) dans 7 provinces de la République Démocratique du Congo notamment : Haut Katanga, Ituri, Kasaï, Kasaï Central, Nord Kivu, Sud Kivu et Tanganyika, couvrant 40 zones de santé. Les acteurs en Abris ont réalisé les activités suivantes : Assistance en Abris d’urgence (30 275 Ménages), construction locale (27 896 Ménages), assistance foncière (14 041 Ménages), bâches (4 947 Ménages) et construction/reconstruction de centre collectif (10 659 Ménages). 

La modalité privilégiée par les acteurs en abris varie selon le contexte et les contraintes d’accès au marché. Les projets ont noté un succès quant à l’implication des bénéficiaires dans la construction de leurs abris et une amélioration au niveau de la communication de la stratégie et du choix des projets.

 

NFI

Shelter

Gaps / challenges

Pour ce premier semestre 31,3 % de personnes ciblées globalement ont été atteint en abris et 31,6 % en article ménagers essentiels. Le cluster Shelter reste l'un des plus sous-financés de la RDC. Malgré le haut niveau d'engagement démontré par les partenaires, beaucoup sont incapables de garantir le financement de projets d’abris. Enfin, la violence et le conflit continuent à l'Est (la plupart notamment Ituri, Tanganyika, Nord Kivu, Sud Kivu et Haut Uélé), a provoqué de multiples déplacements de populations différentes (plus 300 000 personnes), créant des tensions supplémentaires au sein de l'hôte communautés. L'accessibilité limitée des zones assiégées ou sans l'infrastructure a posé un autre défi à la réponse.

La pandémie de covid-19 qui a frappé la RDC en Mars 2020 a forcé de nombreux partenaires à revoir leur manière d’opérer, limitant la possibilité de déplacement, des visites terrain, et l’arrivée de nouveaux staffs expatriés ou délocalisés.

De nombreux partenaires ont noté des défis dans le rapportage dû aux multiples requêtes qui leur provenaient en même temps depuis le début de la pandémie covid en RDC. Les chiffres présentés représentent une sous-estimation de la couverture de la réponse abris dans le pays.