Chad

An icon representing Overview

Les clusters Abris et CCCM (regroupés en un seul secteur au Tchad) ont été activés en 2014 afin d’apporter un soutien aux retournés tchadiens (RT) arrivés de Centrafrique avec le HCR comme agence lead et l’OIM comme agence Co-chair. Depuis 2016, faute de partenaires tant en CCCM qu’en Abris, et suite au « Plan de réponse globale en faveur des retournés tchadiens de la République Centrafricaine » alors développé par le gouvernement tchadien, le cluster n’assure plus de coordination dans le Sud, mais poursuit une veille et le plaidoyer pour les abris.

En raison des attaques du groupe armé Boko Haram et des interventions militaires dans la région du Lac, le sous-cluster Abris/CCCM du Lac a été mis en place en aout 2015. La révision stratégique du Cluster de 2016 estimait que le nombre de personnes déplacées (PDI) avoisinerait vraisemblablement les 100 000 déplacés. A ces mouvements internes de population des iles vers la terre ferme, il faut ajouter les Tchadiens qui vivaient dans les pays environnants et qui sont revenus au Tchad. En juin 2018, la base de donnée du Cluster Abris/CCCM permet d’évaluer le nombre de déplacés internes à environs 107 000 personnes (PDI) et le nombre de Retournés tchadiens (RT) à environs 20 000 personnes.

Depuis 2017, un mouvement de retour a eu lieu vers les iles de la cuvette sud du lac. En 2018, il faut donc visualiser la région du Lac avec deux dynamiques très différentes entre cuvette nord et cuvette sud du lac : a) une population de retour dans la cuvette sud, avec des mouvements pendulaires - pour raison de calendriers agricole ou d’assistance - entre les iles et la terre ferme (sous-préfectures de Kangalam, Bol, et Bagasola pour quelques communautés); b) une population déplacée très statique au nord n’envisageant aucun retour à court terme (sous-préfectures de Daboua, Ngouboua, Liwa, et par extension Kinga-Kindjiria). Par ailleurs, des violences ou des interventions militaires sont toujours susceptibles d’entrainer des mouvements de population.

De mai à juillet 2018, le Cluster Abris/CCCM a procédé, lors de ses réunions de coordination, à la révision de son fonctionnement : en se dotant des outils nécessaires en gestion de l’information, en révisant sa structure, en créant un Comité d’orientation stratégique (COS) et developpant une nouvelle stratégie. 

 


MASTER LIST DES LIEUX DE DEPLACEMENT, REGION DU LAC

Le lien ci-après donne accès à la Master Liste consolidée des lieux de déplacement dans la région du Lac. Une mise à jour continue se fait sur la liste en fonction de vos retours et informations à l'adresse coord.chad@sheltercluster.org ou im.chad@sheltercluster.org

Lien direct vers la Master Liste:

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1XUnYjun11ccJcdNTAVFjnUfkiEmz46-2yvWpDIbj45k/edit?usp=sharing

Pour usage humanitaire, le cluster Abris/CCCM autorise l'exportation de cette liste.


MAP DES LIEUX DE DEPLACEMENT

 Lien d'accès à la carte des lieux de déplacement, région du Lac

https://drive.google.com/open?id=1VNEulNYitL_cfEnlcn5tzT4EqBqhbeNq&usp=sharing

 


MAILING LISTE CLUSTER ABRIS/CCCM

Inscrivez-vous sur notre mailing liste pour recevoir les informations et invitations du cluster Abris/CCCM en cliquant sur le lien http://eepurl.com/bLTagn


 

See full factsheet
January 2022
Abris d'urgence en construction par une femme chef de ménage sur le site de Meléa, Tchad-Lac © Photo UNHCR

 Highlights

Situation sur le déplacement:

La situation sécuritaire précaire marquée par des excursions et attaques répétées des groupes armés non étatiques (GANE) a engendré plusieurs mouvements de population dans la province du Lac. Selon le rapport DTM de OIM d'octobre 2021, cette partie du pays compte 457 948 personnes en situation de déplacement dont 406 573 PDI et 51 375 retournés. En référence au Plan Opérationnel du Lac d'avril 2021, ce sont plus de 450 000 Personnes vulnérables qui ont besoin d'assistance en abris et articles ménagers essentiels.

Activités clés:

  • Le 13 juillet 2021, un atelier sur la validation du type d’abris, réunissant les autorités locales (administratives et traditionnelles) de la province du Lac, les bénéficiaires, les services techniques et les membres du sous cluster Abris/AME a eu lieu à Baga Sola (Province du Lac). Au sorti des échanges, deux recommandations clés sont à noter. Il s’agit de :  (i) L’acceptation de l’usage des bâches pour la construction des abris d'urgence en cas d’un déplacement massif de population ; (ii) La transformation des abris d’urgence en abris durable conditionnée par la validation des autorités administratives et coutumières et qui doit être faite en concertation avec les délégués en charge de l’habitat, l’urbanisation et des infrastructures. Le type d’abris proposé a fait l’objet de validation par le comité d’orientation stratégiques (COS) du cluster
  • Afin de fournir une analyse de manière collaborative et inclusive sur le contexte et la situation humanitaire au Tchad dans le cadre du Cycle de programmation humanitaire 2022, le cluster a pris part à trois ateliers organisés par OCHA dans la province du Lac, au sud et à l'est du pays, respectivement les 08, 09 et 15 septembre 2021. Ces analyses avaient pour but d'orienter la réponse de façon stratégique à travers le Plan de Réponse Humanitaire 2022 (HRP 2022).
  • Le sous-cluster Abris/AME a organisé une atelier de formation sur les techniques de construction des abris, la planification, la gestion et administration des sites et la protection de l’environnement » les 21 au 23 Septembre 2021, en faveur des autorités locales (administratives et traditionnelles) de la province du Lac, les bénéficiaires, les services techniques et les membres du sous cluster Abris/AME à Baga Sola, province du Lac.
  • Dans le cadre du Processus HNO/HRP 2022, le cluster a considéré 560 000 personnes comme étant dans le besoin dont 402 000 ciblées à prendre en compte dans le plan de réponse humanitaire 2022.
  • Un atelier du Cluster Abris/AME sur la construction des abris, distribution des articles ménagers essentiels et leur impact sur l’environnement, s'est tenu du 9 au 10 Décembre 2021 à N’Djamena. Cet atelier a réuni des membres du Cluster, des autorités administratives et locales de la province du Lac et un représentant des PDI. Les recommandations issues des échanges sont disponibles sur le site du Cluster.
  • Afin de de mieux comprendre la situation des abris construits par les humanitaires et leur impact sur l’environnement, une évaluation a été réalisée fin décembre 2021 dans la province du Lac grâce à l'appui financier du Global Shelter Cluster. Cette évaluation qui a pour but d’améliorer la réponse en faveur des populations déplacées, a eu lieu du 12 au 29 décembre 2021 dans 13 sites. L'enquête à portée sur un échantillon de 2625 ménages, soit 9,4% de la population totale desdits sites.

Défis:

En dépit des réalisations effectuées, les besoins en abris et articles ménagers essentiels demeurent, en raison du faible taux de financement du cluster. 

 

Coverage against targets

{{ title }}

{{ title }}

Coordination Team